« Humeur d'un jour #4 | Accueil | Humeur d'un jour #5 »

03 mars 2006

Commentaires

laurent

Tu as certainement le même âge que moi.

Je me souviens du concert déjanté du gun club à Orléans et de l'écoute, toujours religieuse de Wilweed de jeffrey Lee Pierce qui reste pour moi un des plus bel albul rock déjanté de toute mon histoire musicale et je vraiment très contant d'apprendre qu'il enfin réedité .

Laurent

Eric

Merci pour cet In Memoriam qui fait chaud au coeur et qui ravive tant de souvenirs exceptionnels.

Du premier concert au Palace avec le line-up original à l'incindiaire tournée 83, ses covers plus qu'inattendues pour le fan de base mais pas pour qui a eu la chance de fréquenter JEFFREY LEE PIERCE longuement à de multiples reprises.
De la version free du "Strange fruit" de Billie Holliday - c'est l'unique morceau dont elle prétendait etre l'auteur, à tort - qui ouvrait les sets à "The Master plan" de Pharoa Sanders en passant par "Sex Bomb" de Flipper - dont on peut considérer "Death Party" comme une séquelle - par "Heebie Jeebies" - Little Richard ? - un "Run through The Jungle" plus swamp que l'original ( Creedence: le groupe qui m'a fait découvrir le rock à 10 ans, en 70 et piquer leurs singles mais c'est une autre histoire) pour finir par l'habité et magnigifique reprise du "My Man's Gone Now" de Georges Gershwin.
Je trouve que la réédition de Death Party, avec le meme groupe que sur la tournée et le bonus live Radio Geneva March 83, avec les reprises citées est un bon témoignage de cette période que je considère comme une des meilleures pour le GUN CLUB en tant que groupe.
Et quel groupe ! Je crois que ça n'a jamais été souligné.
Du batteur Dee Pop, créateur des injustement méconnus Bush Tetras, new-yorkais no-wave qui s'est reformé et viens en Europe ce printemps. Apparament anonyme, des millions l'ont en fait entendu sur le tube ********** ***** de *** **** qui se trouvait à New-York lors de l'enregistrement du maxi. Comme on dit "pour des raisons de santé" leur batteur n'était pas en mesure d'assurer l'enregistrement. En échange l'un des membres de ce fameux groupe renvoya l'ascenseur. Là en dire plus rendrait vraiment trop facile l'identification du groupe. Parmis ses autres faits d'arme de batteur, un autre enregistrement derrière Futura 2000 pionner rap. La rumeur voudrait aussi que ce soit lui qui souffla le titre "Eat My Fuck" pour le fanzine, éphémère( 1 seul numéro ), du fan-club français.
François Matté, alors boss de New Rose, fut le premier impressionné a attiré notre attentionsur son jeu, ce fameux et rare "rebond".

Ensuite Jim Duckworth, qui avait fait ses classes au coté d'Alex Chilton et de Tav Falco & The Panther Burns - 1er album, période Bourgeois Blues éthylique -
ce qui ne laissait présager en rien de ce qu'il était capable lorsqu'on en lui laissé le loisir.
La encore, personne n'a jamais souligné son importance. C'est grace à son jeu complet, polyvalant et assez incroyable que JEFFREY a pu se consacrer tolalement à sa voix à la composition et accessoirement au piano.
S'il a pu aussi donner forme à ses visions musicales et s'attaquer à ces reprises si diverses si uniques si personnelles c'est à se line-up qu'on le doit.

Et cette tournée, que de concerts devastateurs, de souvenirs impérissables.

Comme toi Laurent j'étais au concert d'Orléans et avec Paris, Bourges ( 1ère partie de U2 !!! ) c'était parmi les meilleures dates.
Mais Dijon fut sans conteste le set le plus halluciné et hallucinant.
Un espèce batard entre le gymnase et salle des fetes, contre-temps, attente ingestion de diverses substances dont des downers laissaient présager le pire, ce fut le meilleur.

Pour en finir avec cette tournée ( mondiale ) c'est biensur sur la route que furent composés les morceaux de Death Party et en partie de The Las Vegas Story.
"The House on Highland Ave" tire son inspiration d'un livre sur les serial-killers que Jeffrey lisait.
"Come back Jim" tire son inspiration de la vie du groupe et , révélation, "The Lie" de problèmes de coeur comme on dit.

Pour terminer, je me souviens avoir lu il ya quelques temps déjà qu'il existait des milliers de mètres de pellicule de JEFFREY LEE PIERCE.
Je ne me rappelle malheureusement pas de façon certaine du réalisateur mais il me semble que ce soit patrick Grandperret (le culte "Mona & Moi", "Meurtrières" l'an passé...).

Si quelqu'un en sait plus à ce sujet je suis preneur de toute info, tout contact à ce sujet. en raison de l'existence d'un projet de réalisation d'un essai cinématographique mélant différentes sources d'images.
Sinon existe-t-il des biographies ?
Merci d'avance

Eric



danila

un peu de pub pour le documentaire de kurt voss, sorti en dvd le 1er mars dernier :

http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendid=35329820

http://www.ghostonthehighway.com/index.html

jlp for ever,
danila

daniel

Désolé mais dès que je tombe sur un fan du gun club , je lui donne le lien vers mon blog :

http://next.musicblog.fr/279569/Pourquoi-il-faut-redecouvrir-Gun-Club/

Lionel

Je suis un peu plus ancien puisque ma période découverte du rock est fin sixties début seventies mais le meilleur concert de rock que j'ai jamais vu et ouï est sans conteste celui du Gun Club au Bataclan en Avril (?) 1982. Génial. peut-être 50 personnes dans la salle. Avec à la basse la belle Patricia Morrison.

kaplan

j'ai vu le gun 2 fois : une fois à san francisco à l'époque de "death party" avec la trés belle patricia morrison et une autre fois à marseille pour "las vegas story"...mais il semble ne fait que JLP soit mort d'hémmoragie lié au SIDA...sad song.

l'Omnivore Sobriquet

Aucune ride.
Oui je faisais parti de ce "1000" personnes qui venaient voire zun et zautres.

Faisais partie d'un groupe myself (Bx, Stones, Cons)
Et oui on préferrait "grosse artillerie pysko-punk", d'ailleurs y'avait pas le choix...

Je viens d'écouter "Sex Killer" avant de tapper clavier : c'est bien...........

perceval

il n' y a pas de grande différences entre gc et jlp.
donc "la grosse artillerie psycho-punk du Gun Club " n' a aucun sens . par ailleur selon ses gouts qui ne se discute pas comme chacun sait
on aimera plus ceci ou cela.
perso : Miami et Las Vegas Story first ! LV ville la plus folle des usa .. ville de la seconde chance et de tous les excés et d' ailleur non sans ressemblance avec Miami ..
JLP prouve ainsi qu'il était comme tout grand artiste au coeur du typhon une antenne fiable à l' écoute du futur.
merci
perceval

Pm Bo

J'étais aussi au Zig-Zag à Orléans. Concert incandescent.

Sabine

J'ai vu deux fois gun club au zig à Orléans et une fois au printemps de Bourges c'était d'enfer j'oublierai jamais j'écoute toujours ses albums dont death party

louis vuitton

louis vuitton is one of most outstanding leather designer inside the history of France. louis vuitton opened the first suitcase shop that is named following his name in Paris In 1854. Following a century, Louis Vuitton turn into one in the greatest product brands within the field of suitcase with leather goods, and become a symbol with the upper-class. So you've wanted to acquire oneself that louis vuitton sale bag but are not confident if you actually ought to? I know, they do not come cheap and you would like to ensure that your funds is well spent. louis vuitton outlet makes bags for each males and women - not a lot of designers do that. So if you're looking for a particular bag for your man, a Vuitton can be a sure answer. They make excellent shoulder bags too as grip bags and will make your man appear like he has wonderful fashion sense.Quality will be the life of a item in louis vuitton outlet. It is tough to pursue the correct extent of LV's legend of waterproof and refractory. In reality, it will not use leather or other ordinary leather supplies, what
coach purse outlet makes use of is actually a material referred to as Canvas, that is frequently utilised in oil painting.
louis vuitton sale Pulsing having a layer of waterproof PVC, it did make it looks new and not simple to wear and tear.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.



=
NOUVEAU !
écouter un peu du son de ce blog en continu

My Yahoo webradio (Internet Explorer Required) !


Franck Zappa - Strictly Commerci

Classic Rock

Aerosmith

The Doors



Crosstown Traffic - mythes, anecdotes et fabulations rock n' rollesques
Recommandé par des Influenceurs





   



Une sélection de la


Ma Présence en ligne