« Extension de copyright… ou extorsion de bien public ? | Accueil | Sony BMG explique comment contourner la protection de ses CD contre la copie »

15/06/2005

De l’art consommé de Warner Music pour noyer le poisson en matière de résultats financiers

Je ne résiste pas à la tentation de poster sur ce blog l’article que j’ai écrit dans l’édition d’aujourd’hui de la newsletter Music Reporter Daily, au sujet de la stratégie de communication financière de Warner Music Group, maison de disques rachetée il y a un peu plus d’un an à Time Warner par un groupe d’investisseurs privés qui se sont déjà bien rempli les poches, et que de nombreux observateurs de l’industrie accusent à mots de moins en moins couverts d’être de purs spéculateurs dont les préoccupations artistiques se situent au niveau des racines des paquerettes, au point d’avoir déjà probablement dilapidés de nombreux actifs tangibles et moins tangibles de cette compagnie, dont l’endettement a été multiplié par 20 depuis son rachat et dépasse sa récente valorisation boursière.

Lire la suite de "De l’art consommé de Warner Music de noyer le poisson en matière de résultats financiers"

juin 15, 2005 in Industrie | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451dcf169e200d83512911553ef

Listed below are links to weblogs that reference De l’art consommé de Warner Music pour noyer le poisson en matière de résultats financiers:

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.