« Industrie de la musique : les majors ne connaissent plus la crise | Accueil | Maximum Stone Age »

18/03/2005

Le journal de la semaine

Vendre la musique à cinq centimes le titre - Cebit 2005 sans iPod Phone - Virgin s'incline face à Apple - Warner Music Group se fait incendier - iTunes pourrait se convertir à l'abonnement - Le groupe Stereophonics distribué sur Kazaa - BMG poste des résultats exceptionnels... Toute l'actualité de la semaine passée au peigne fin.

Un vétéran de l’industrie propose de vendre la musique à 5 centimes le titre
Sandy Pearlman, un ancien de l’industrie du disque qui fut producteur du groupe The Blue Oyster Cult, des Dream Syndicate et des Clash, a défendu la semaine dernière, au cours de la conférence Canadian Music Week qui se déroulait à Toronto, l’idée de rendre accessible l’ensemble du patrimoine musical mondial sur Internet via un moteur de recherche comme Google ou un juke-box logiciel comme iTunes, au tarif de 5 centimes le titre. La croissance exponentielle du nombre de téléchargements que susciterait une telle offre pourrait générer plusieurs centaines de millions de dollars de revenus supplémentaires pour les producteurs et les éditeurs de musique, a argumenté celui qui est crédité de l’invention de l’expression “heavy metal”, alors qu’il était critique de rock pour le magazine américain Crawdaddy dans les années 60. Sandy Pearlman, qui a produit une quinzaine de disques d’or et de platine dans sa carrière, préconise également d’imposer en parallèle une taxe de 1% sur les accès Internet et sur les ventes d’ordinateurs.

Cebit 2005 : Motorola a annulé à la dernière minute la présentation de son premier iPod Phone
Ce devait être un des événements phares du Cebit de Hanovre : la présentation par Motorola du premier téléphone mobile intégrant le logiciel iTunes d’Apple. Sauf que Motorola, qui avait déjà briefé la presse une semaine auparavant, a fait machine arrière à la dernière minute. On a d’abord pensé que cette décision trahissait les tensions que suscitent l’arrivée du iPod Phone entre Motorola et les opérateurs de téléphonie mobile. Ces derniers, qui considèrent la vente de musique en téléchargement comme une nouvelle source de revenus, voient d’un mauvais œil le numéro un du secteur sur Internet, en l’occurrence Apple et son “music store", venir les concurrencer sur leur propre terrain. Mais on apprenait quelques jours plus tard que cette annulation était dûe à un différent avec Apple en matière de stratégie de communication.

Virgin dépose les armes face au iPod d’Apple
Virgin a renoncé à concurrencer Apple sur le marché des baladeurs numériques. La compagnie de Richard Branson a décidé la semaine dernière de fermer sa filiale Virgin Electronics, qui s’était récemment recentrée sur la fabrication de ce type de périphériques. Cette décision, qui ne devrait pas affecter la division Virgin Digital, en charge du service de musique en ligne de la firme, témoigne des difficultés que rencontrent la plupart des fabricants de baladeurs pour se faire une place au soleil aux côtés d’Apple. Les seuls à constituer une véritable menace pour les parts de marché du iPod sont les fabricants coréens… et Sony, qui ose à peine rêver de devenir numéro deux du marché en 2005.

Warner Music Group sous le feu des critiques
L’annonce d’une prochaine introduction en Bourse est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Analystes financiers et observateurs de l’industrie s’en donnent à cœur joie. Warner Music Group essuie depuis quelques jours le tir nourri des critiques les plus acerbes. Le montant des salaires et bonus versés à ses cinq principaux dirigeants sur les dix mois de son exercice clos le 30 septembre dernier, en particulier, fait des gorges chaudes. Nombreux sont ceux qui considèrent que la restructuration menée tambour battant depuis un an s’apparente plus à une dilapidation des actifs de la maison de disques qu’à un simple dégraissage. Dans ces conditions, l’avenir de la compagnie est pour le moins compromis. Et le succès de son introduction en Bourse est loin d’être garanti. “Thomas H. Lee Partners [le principal actionnaire, ndr] n’est intéressé que par la possibilité de tirer le maximum d’argent de cette opération. Il ne se soucie pas plus de musique qu’un chrétien évangéliste se soucie de pornographie », écrit dans un de ses billets au vitriol le journaliste américain Bob Lefsetz.

Il n’est pas exclu qu’Apple lance une service de musique sur abonnement
Apple aurait débauché Julia Miller, qui était responsable au niveau mondial des ventes et du marketing du service de jeux en ligne sur abonnement de Microsoft Xbox Live. Ce recrutement - Julia Miller aurait rejoint Apple début mars - vient alimenter les digressions de nombreux analystes sur les velléités d’Apple de lancer une version sur abonnement d’ITunes Music Store, pour concurrencer des services comme Rhapsody ou Napster. Selon les sources du site AppleInsider, à l’origine de cette rumeur, Apple serait déterminé à lancer cette formule sur abonnement avant la fin de l’année. Le principal obstacle, pour la firme à la pomme, réside dans la nécessité de développer une version de sa technologie de DRM Fairplay compatible non seulement avec le modèle de l’abonnement mais aussi avec une offre portable de type “Napster To Go”.

V2 va distribuer le prochain album de Stereophonics sur Kazaa
Le label anglais V2 va lancer le nouvel album du groupe Stereophonics, “Langage. Sex. Violence. Other ?”, sur le réseau peer-to-peer Kazaa, via le système de distribution sécurisé développé par la compagnie Altnet. « De plus en plus, les artistes et les labels indépendants comprennent l’intérêt d’utiliser le peer-to-peer comme canal de distribution pour toucher des millions de fans », s’est félicité le vice-président exécutif de Sharman Networks, Alan Morris. Les titres du nouvel album seront vendus au prix de 0,99 dollars l’unité. L’album pourra être téléchargé dans son intégralité pour 9,99 dollars. Le clip du premier single, “Dakota”, sera proposé gratuitement en téléchargement, à titre promotionnel, et un concours permettra aux utilisateurs de Kazaa de gagner la version vinyle de l’album. Toute la discographie du groupe, dont le précédent album “You Gotta Go There To Come Back”, sera également disponible sur Kazaa.

Etude : Les ventes de baladeurs MP3 vont quadrupler d’ici 2009
Les ventes de baladeurs MP3 vont être multipliées par quatre d’ici quatre ans, estime la firme iSupply dans une étude parue en début de semaine. Elles devraient croître de 29% par an en moyenne sur la période, et passer de 36,8 millions d’unités en 2004 à 132 millions d’unités en 2009. La demande portera en priorité sur les baladeurs à disque dur, indique iSupply. Cette croissance des ventes ralentira cependant d’une année sur l’autre, explique le cabinet d’études. Alors qu’elle a été de 116% en 2004, elle ne sera plus que de 57,7% en 2005. Selon iSupply, les ventes de baladeurs à disque dur atteindront un volume de 56,2 millions d’unités en 2005, contre 9,8 millions l’an dernier. Elles représenteront 43% du marché, contre 27% en 2004.

Des résultats exceptionnels pour BMG en 2004
La maison de disques BMG, qui s’apprête à licencier plusieurs dizaines de personnes en France pour cause de fusion avec Sony Music (168 suppressions de postes sont prévues au sein des deux majors françaises), a réalisé un très bon exercice 2004. Son résultat d’exploitation est en progression de 200%, à 162 millions d’euros, malgré un chiffre d’affaires en baisse de 6%, à 2,5 milliards d’euros. Bertelsmann comptabilise les résultats de BMG de janvier à juillet 2004 et la moitié de ceux de Sony BMG sur le reste de l’année. L’éditeur BMG Publishing, qui reste l’entière propriété du groupe Bertelsmann (maison mère de BMG) et a représenté 14,7% des revenus de sa division musique en 2004, a réalisé le meilleur exercice fiscal de son histoire.

Snocap a signé des accords avec une multitude de labels indépendants
La compagnie de Shawn Fanning, Snocap, a annoncé la signature de nouveaux accords de distribution avec plusieurs labels indépendants américains. Un accord a également été signé avec IODA (Independent Online Distribution Alliance), qui représente plus de 500 petits labels indés et aggrège un catalogue de 75 000 titres. Snocap, qui a développé un système de gestion des droits et de filtrage des contenus échangés sur les réseaux P2P, compte déjà deux majors parmi ses partenaires : Universal Music et Sony BMG. Des discussions sont en cours avec EMI, qui n’ont pas encore abouti.

Forte croissance du marché des graveurs de DVD en perspective
Selon le cabinet d’études In-Stat, le marché des graveurs de DVD de salon va progresser de 87% en 2005, après avoir doublé de taille en 2004. Les ventes de gros passeront de 9,6 millions d’unités en 2004 à 67,7 millions en 2009, estime-t-il. Trois fabricants ont déjà lancé des graveurs de DVD Blu-ray sur le marché japonais. Les premiers graveurs HD-DVD y apparaîtront dans le courant du second semestre. Les ventes de lecteurs et de graveurs de ces DVD de nouvelle génération, hors consoles de jeux vidéo, devraient atteindre 4 millions d’unités en 2008, estime In-Stat dans son étude.

Le marché américain des sonneries pour mobiles prend son envol
Dans son rapport “Wireless Market Forecast, 2004 to 2009”, Jupiter Research estime que le marché américain des sonneries pour mobiles a représenté une chiffre d’affaires de 91 millions de dollars en 2003 et a plus que doublé en 2004, à 207 millions de dollars. Il atteindra 724 millions de dollars en 2009, estime le cabinet d’études. Un autre cabinet d’études spécialisé, Comsect, a évalué quant à lui le marché américain des sonneries à 300 millions de dollars en 2004 et prévoit qu’il sera de 500 millions de dollars en 2005. IDC, de son côté, projette qu’il atteindra 1,4 milliard de dollars en 2009.

Ventes de disques toujours en baisse aux Etats-Unis
Depuis le premier janvier, les ventes de disques de détail sont en baisse de 11 % en volume aux Etats-Unis par rapport à l’an dernier, selon les relevés de l’organisme Soundscan, avec 111,6 millions d’unités vendues, contre 122 millions en 2004 sur la même période.

Musique et jeux vidéo font très bon ménage
Les amateurs de jeux vidéo sont aussi de gros consommateurs de musique, indique une étude publiée par IDC. Sur un panel de 6000 joueurs, ils sont 35 % à déclarer posséder de 100 à 299 CD et 16 % à en posséder entre 200 et 499. Mais les chanteurs pour midinettes ne sont pas à la fête. 95 % de ceux qui ont répondu spontanément à cette enquête menée sur le Web sont de sexe masculin. A quand la parité sur les consoles ?

mars 18, 2005 in Artistes, Digital Music, DRM, Hardware, Industrie, Mobiles, News Digest, Peer-to-peer | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451dcf169e200d8347b403069e2

Listed below are links to weblogs that reference Le journal de la semaine:

Commentaires

Bravo pour ton Blog !
Bonjour venez découvrir en exclu le nouveau forum français des Stereophonics !! Par ici allors
http://stereosound.forumactif.com/index.forum
A tout de suite sur Stereosound ...

Rédigé par : stereosound | 21 mai 2005 00:21:27

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.