« Les bootleggers s'en prennent à Chemical Brother | Accueil | Tour d'horizon de l'actualité de la semaine »

17/02/2005

Quand Steve Jobs joue la carte de la désinformation contre Napster

Ainsi donc, une bande de hackers serait parvenue à casser la protection des fichiers audio temporaires téléchargés via le service de musique en ligne sur abonnement Napster. La belle affaire, reprise en coeur par les médias du monde entier ! En réalité, on ne fait pas mieux en terme de non information, voire de désinformation. Ainsi, le Los Angeles Times nous apprend, dans son édition d'hier, que l'on doit à Steve Jobs, patron d'Apple, d'avoir orchestré tout ce buzz autour des supposées failles de sécurité de Napster, en adressant aux responsables des principaux labels américains un e-mail de mise en garde, renvoyant sur un article du site Tech-Recipes, qui explique comment réaliser des copies non protégées des fichiers téléchargés chez son concurrent. Serait-il à cour d'arguments face à la campagne de publicité comparative lancée par Napster, au point de n'avoir pour seul recours que de tenter de semer le trouble dans ses relations avec les labels ? [...]

Lire la suite de "Quand Steve Jobs joue la carte de la désinformation contre Napster"

février 17, 2005 in Digital Music, DRM, Industrie | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451dcf169e200d8350dd99853ef

Listed below are links to weblogs that reference Quand Steve Jobs joue la carte de la désinformation contre Napster:

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.