« La boogie-mule du gouvernement... | Accueil | Les "ring back tones" débarquent en France »

01/11/2004

P2P : Sony BMG se rapproche de Grokster

A la surprise générale et en rupture avec l'attitude des autres majors, la maison de disque Sony BMG, issue de la fusion entre Sony Music International et BMG, est sur le point de s'associer avec le réseau peer-to-peer Grokster. Baptisée Mashboxx, la nouvelle joint-venture entre la maison de disques et Grokster va mettre en place un système qui proposera aux utilisateurs du réseau d'échange recherchant des titres d'artistes Sony BMG, de télécharger des versions autorisées de ces titres. Il pourra s'agir, par exemple, de titres promotionnels incluant une offre d'achat d'une version de meilleure qualité audio. L'idée est de laisser la possibilité aux internautes de découvrir gratuitement de nouvelles musiques sur les réseaux peer-to-peer tout en les invitant à acheter les titres qu'ils souhaitent conserver.

Selon le Los Angeles Times, Mashboxx va probablement utiliser une technologie développée par la compagnie Snocap - une start-up créée par Shawn Fanning, l'inventeur du Napster des origines -, qui permet d'identifier les fichiers échangés sur les réseaux peer-to-peer et de leur attacher les informations permettant d'acheter la version originale. Au moins une autre compagnie P2P aurait décidé de participer au projet Mashboxx, dont l'impulsion aurait été donnée par le P-dg de Sony BMG, Andrew Lack, qui a appelé les autres majors du disque à le rejoindre.

Mashboxx ne serait qu'une des nombreuses initiatives lancées discrètement par l'industrie du disque pour tenter de monétiser les échanges peer-to-peer. "Du côté des labels, beaucoup d'efforts sérieux sont faits, plus que ce que vous n'avez jamais imaginé", avance sous couvert d'anonymat un exécutif de l'industrie au LA Times. Sam Yagan, patron d'eDonkey, devenu le réseau peer-to-peer le plus populaire aujourd'hui, confie cette semaine à l'hebdomadaire The Economist avoir eu des discussions avec trois majors du disque dans le courant de l'été, concernant le moyen de parvenir à vendre de la musique sur eDonkey, en parallèle aux échanges gratuits.


Source : Sony BMG, Grokster Join Forces (LA Times)

novembre 1, 2004 in Digital Music, Industrie, Peer-to-peer | Permalink

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.