Rédacteur Agoravox



changement-climatique.fr
Recommandé par des Influenceurs.


Mes autres blogs

« Vous prendrez bien un peu de bon sens paysan... et libertaire ? | Accueil | Scénarios du second tour »

16 mars 2007

Commentaires

Lisette

Moi aussi elle m'a beaucoup plu hier soir. Elle est revenue à ce qui fait son succès. Je reste du côté de Bayrou parce que je suis avant tout européiste, mais beaucoup d'éléments de son programme me plaisent.
En ce qui concerne la possibilité de gouverner, j'ai quand même un peu de mal à la situer par rapport à son parti. Elle en est la candidate, mais quand on voit les cadres et les mouvements traditionnels, ça ressemble presque à un putsch. Est-ce que les députés seront capables d'avoir une discipline au Parlement? Discipline qu'ils n'ont pas su avoir lors du TCE...
J'ai des doutes. Paradoxalemet, je crois que le projet de Bayrou me semble plus crédible de faire travailler ensemble des gens qui pensent la même chose (radicaux, démocrates sociaux, démocrates chrétiens, quelques gaullistes) et sur l'Europe, et sur le rôle de l'Etat, et sur l'exercice du pouvoir.

Mais bon. En ce qui me concerne, plus elle se détache de Fabius et Chevènement, plus j'ai envie de voter pour elle.

Lisette

Hum, européiste?
lol

Poil de lama

Salut Philippe, on s'est déjà croisés sur le blog de Hugues, mais surtout "in real life": derrière mon pseudo Poil de lama, il y a Jean-Luc, le pote de ton copain Didier. Ce dont tous tes lecteurs se fichent, je les prie de m'excuser de cet aparté.

Tu es de ceux qui croient un peu à Bayrou et un peu plus à Ségolène... moi de ceux qui ne croient absolument pas à Ségolène et à peine plus à Bayrou. Mais j'aime bien ce que tu dis et j'aimerais pouvoir penser que tu as raison. Donc j'espère que tu vas trouver quelque chose à répondre à mon objection.

C'est très, très, très, très bien de penser que la démocratie a son mot à dire sur le fonctionnement des marchés et les conséquences de ce qui s'y passe. C'est absolument totalement intégralement mon avis, et tellement que j'ai tendance à dénoncer comme des ennemis de la démocratie, pas moins, ceux qui ne sont pas sur la même longueur d'onde.

Mais précisément: Ségolène est-elle crédible dans ce registre? Y a-t-il actuellement quelque chose qui empêche plus la démocratie de réguler les marchés que ces maudits traités et accords européens contraignants pour la France, l'Allemagne, l'Italie, etc., et jamais modifiables sans l'assentiment du Royaume-Uni, du Luxembourg, de l'Irlande, de Chypre, de Malte, de la Lettonie, de l'Estonie, de la Lituanie, de la Bulgarie, de la Roumanie... Il faut *l'unanimité* des pays qui pèsent peanuts sur le plan économique pour que les puissances industrielles de l'Union puissent imposer des restrictions au libéralisme. Comment s'étonner que ces restrictions soient toujours plus impossibles à mettre en oeuvre?

Or notre amie Ségolène, l'as-tu entendue dire *un seul mot* contre ce foutu traité constitutionnel européen amendé par les Britanniques pour que pratiquement plus aucune décision d'importance, en particulier en matières douanières, fiscales et sociales, ne puisse être prise autrement qu'à l'unanimité? Est-elle crédible, la madone du oui, quand elle parle de valoriser la démocratie après avoir contribué à organiser son impuissance? Est-elle crédible quand elle dit vouloir écouter le peuple en ne tenant rigoureusement aucun compte de ce que le dit peuple a dit au sujet du TCE amendé par Tony Blair pour empêcher la prise de décision?

Bayrou n'est pas très crédible non plus. Mais lui, au moins, il parle d'une Europe à deux vitesses, avec un noyau de puissances industrielles qui se donnent la capacité de prendre des décisions, et une périphérie de petits Etats qui s'y associent ou non selon ce qu'ils jugent bon. Ca, ce n'est pas un projet aussi frontalement hostile à la volonté démocratique (c'est-à-dire majoritaire) que la recherche perpétuelle d'une unanimité impossible.

Etant démocrate et convaincu qu'une démocratie doit pouvoir gouverner la société en général (et les marchés en particulier) "par le peuple et pour le peuple" (comme disait cet abominable trotskiste de Lincoln), je ne peux pas voter pour quelqu'un qui a soutenu et soutient toujours l'Europe de l'unanimité, c'est-à-dire celle de l'impuissance démocratique. Bayrou, avec son noyau dur, n'est probablement qu'un bavard qui promet ce qu'il ne pourra pas tenir -- mais au moins, lui, il ne préconise pas d'avance et dans l'enthousiasme d'organiser l'impuissance.

Philippe Astor

Salut Poil de Lama (j'étais persuadé que tu préférais le poil de pingouin ;-),

A noter que le TCE introduisait le vote à la majorité qualifiée dans un certain nombre de domaines et comportait un certain nombre d'avancées démocratiques, comme un meilleur contrôle du Parlement sur la Commission. Mais la partie institutionnelle de ce traité est passée à l'as dans le débat, qui s'est concentré sur les parties 3 et 4, c'est à dire, pour l'essentiel, sur ce qui était déjà en vigueur et le reste. Mais on ne va pas refaire les débat sur le TCE...

Je te ferai remarquer que ni Sarko, ni Bayrou, ne peuvent se prévaloir d'avoir fait appel à la participation des citoyens dans l'élaboration de leur programme. S. Royal l'a fait et son programme prévoit de réitérer ce genre d'initiative sous différentes formes si elle est élue.

La démocratie participative, ce n'est pas vraiment le crédo de Sarko. En ce qui concerne Bayrou, ce qui me gène, c'est son absence de programme. Il est rejoint aujourd'hui par de nombreux soutiens de droite (notamment les chiraquiens, peut-etre Dupond Aignant, etc.).

Je ne suis pas non plus très favorable à son projet de création d'un grand parti du Centre. Qui y aurait-il d'autre en face : les extrêmes comme seule alternative ?

Je t'avoue que la perspective d'un second tour Bayrou-Sarko ne m'enchante guère par ailleurs.

lg

Philippe,

Merci de ta visite sur mon blog ...

j'aime beaucoup l'optimisme de ton message:
"On a beaucoup de cartes en main pour redresser la situation et reconquérir ensemble le pouvoir politique, à l'échelle locale, nationale, européenne et mondiale."

J'ai fait un billet sur le sujet réhabilitation de la politique, ici:

http://www.place-publique.fr/article2058.html

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.